Terrain collectif des étudiant.e.s de master 1 en Pays de Bitche, 4-8 octobre 2021


Du lundi 4 octobre au vendredi 8 octobre 2021, les étudiantes et étudiants du Master 1 « Anthropologie sociale et culturelle » ont participé à une enquête de terrain collective dans le Pays de Bitche (Moselle, Grand Est). Ce séjour pédagogique s’inscrit, au premier semestre, dans le cadre de l’UE 2 (« Pratique et terrains de recherche ») et, au second semestre, dans celui de l’UE 5 («Enquête collective : analyse et écriture »).

Les participantes et participants (étudiant.e.s et encadrant.e.s) ont logé durant les cinq jour au centre de jeunesse de Baerenthal.


L’objectif de ce séjour pédagogique est de permettre à chacune et chacun de faire directement l’expérience de l’enquête ethnographique, en mettant en œuvre les outils, savoir-faire et pratiques qui caractérisent cette démarche et en partageant avec les autres étudiant.e.s et les enseignant.e.s (Jeanne Teboul, Alice Servy, Lisa Renard, Marie Durand, Mathias Thura, Guillaume Christen, Fabien Hein et Geremia Cometti) les avancées, les questionnements et les difficultés qui marquent la pratique du terrain « sur le vif ». Au long cours, il s’agira également de travailler le traitement et l’analyse des matériaux ethnographiques, tout comme la restitution, qu’elle soit écrite ou orale.


Le séjour a été financé par l’Observatoire « Hommes-milieux » Pays de Bitche. Fabien Hein, directeur de l'Observatoire a proposé à nos étudiant.e.s plusieurs sujets de recherches:

  • Diffusion des idées écologiques et rapport à la nature (protection biodiversité, pollution…)
  • Le paysage sonore
  • Acceptabilité sociale de la présence des grands prédateurs (loup, lynx)
  • Représentations sociales et pratiques face aux tiques et aux maladies vectorielles (Lyme)
  • Acceptabilité sociale de l’effacement de certains étangs
  • Les mobilités au Pays de Bitche (PdB) (usages, routes, pistes cyclables, pratiques, innovations…)
  • Paysage et étalement urbain (lotissements, minéralisation des espaces publics et privés)
  • Persistance du passé militaire du PdB auprès des habitants
  • Artisanat et meilleurs ouvriers de France

Parmi ces propositions nos étudiant.e.s ont décidé librement de retenir les quatre thématiques suivantes:

  1. Le paysage sonore
  2. Acceptabilité de la présence des grands prédateurs (loup, lynx)
  3. Persistance du passé militaire du PdB auprès des habitants
  4. Artisanat et meilleurs ouvriers de France (MOF)

Le paysage sonore

Le groupe, composé par Sarah Boudjema, Margaux Burban, Amélie Corre, Justine Meriguet et Mathilde Muniglia, s'est intéressé à la question de la composition du paysage sonore au Pays de Bitche selon les lieux, les moments et la trajectoire historique.

Acceptabilité de la présence des grands prédateurs (loup, lynx)

Le groupe, composé par Alexia Laine, Sarra Lakoud, Jessy-William's Leleu et Paul Michalet, s'est intéressé à l'acceptation (ou la non acceptation) du retour des grands prédateurs dans le Pays de Bitche.

Persistance du passé militaire du PdB auprès des habitants

Le groupe, composé par Pauline Dietschy, Cristiana Pina Cabral, Jade Vigier et Camelia Zanaz, s'est intéressé à la mémoire collective des habitants du PdB.


Artisanat et meilleurs ouvriers de France (MOF)

Le groupe, composé par Magaléma Belz, Manon Berne, Charlene Duthel et Juliette Lehmann, s'est intéressé à la connaissance du tissu artisanal local et des MOF dans le PdB.

Le débriefing

Il s’agit d’un dispositif clef pour progresser dans la pratique ethnographique, en présentant ses données, hypothèses, analyses ou difficultés du jour mais également en écoutant et en réagissant aux présentations réalisées par les groupes.

Chaque soir, tous les groupes ont présenté leur travail du jour en 10 minutes. Lors de ces présentations, ils/elles ont synthétisé les apports de la journée d’enquête, en termes de matériaux ethnographiques, de nouveaux questionnements, de pistes de travail à approfondir, etc. Les étudiant.e.s ont été invité.e.s à réagir à chaque présentation en posant des questions, proposant des points de vue complémentaires etc. La présentation du groupe a été préparée en amont du débriefing.

La conférence de Nastassja Martin

Le jeudi soir 7 octobre l'anthropologue Nastassja Martin a présenté ses recherches devants nos étudiant.e.s et un public d'environ 90 personnes. La conférence a été organisée en collaboration avec l'Observatoire Hommes-Milieux (PdB) et la Médiatèque de Bitche.

La prémière séance de restitution

La première restitution des travaux des étudiant.e.s du master en ethnologie de l'université de Strasbourg a eu lieu le vendredi 8 octobre à 14h au Centre de Jeunesse de Baerenthal devant une douzaine d'acteurs du PdB intéressés aux travaux ethnographiques des étudiant.e.s.


Remerciements

Un grand merci à l'ensemble des acteurs qui ont rendu possible cette belle expérience pédagogique, en particulier L'Observatoire Hommes-Milieux du Pays de Bitche, la médiathèque de Bitche et le lycée Teyssier ainsi que l'ensemble des acteurs locaux et habitant.e.s qui ont répondu présents à la fois pour les enquêtes menées par les étudiant.e.s et pour la première restitution "sur le vif" de celles-ci.