« Imaginaires – Récits des mondes d’hier et d’aujourd’hui » - Exposition des étudiant.e.s du master de muséologie - Vernissage le 31 mai 2024 !

Événement en cours
3 juin 10 juillet 2024
MISHA (Campus Esplanade), Strasbourg

Les étudiants du Master Muséologie de l’Université de Strasbourg et l’Association des Étudiants de Muséologie de Strasbourg (EdeMS),
présentent leur exposition

« Imaginaires – Récits des mondes d’hier et d’aujourd’hui »,
du 3 juin au 10 juillet 2024
à la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (MISHA) à Strasbourg


L’exposition Imaginaires propose de faire dialoguer des imaginaires mythologiques et légendaires venus des quatre coins du monde avec plusieurs de leurs réutilisations et (ré)appropriations culturelles.


Au cours de l’Histoire, les imaginaires ont souvent permis aux êtres humains d’expliquer et
d’appréhender l’Inconnu qui se dressait devant eux. Néanmoins, au fil du temps et des
progrès scientifiques, le monde a peu à peu été rationalisé autrement que par des mythes et
des légendes. Les êtres humains n’ont pas pour autant délaissé les entités, les lieux, les objets
ou autres récits qu’ils ont créés. Ils ne cessent de les réutiliser continuellement et de les
réinvestir en leur offrant d’autres fonctions et visées.


L’exposition est divisée en trois axes : au sein de la première partie, les visiteurs auront la
possibilité de découvrir trois mythes relatifs aux origines de l’Univers ; ensuite, au sein de
l’espace intitulé « Fantasmes & Fatalités », leur seront présentés quatre imaginaires propres
à l’existence humaine ; enfin il leur sera proposé, dans la troisième et dernière partie de
l’exposition, trois croyances concernant l’après-vie.


À partir d’objets culturels et rituels issus notamment de la collection ethnographique de
l’Université de Strasbourg et du Musée d’Histoire Naturelle et d’Ethnographie de Colmar ;
d’ouvrages de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg ou encore d’œuvres
d’art réalisées par des artistes français et étrangers, l’exposition tend à permettre à chacun
de s’évader, en transitant vers des mondes, qu’il a pu se représenter, qu’il a pu imaginer, et
d’autres dont il ne connait pas encore l’existence. Le visiteur aura ainsi l’occasion de découvrir
toutes les richesses de la diversité culturelle existante dans le monde et, nous l’espérons,
ressortira des étoiles plein les yeux et des imaginaires plein la tête.

Vernissage le 31 mai à partir de 18h30 !

En présence de Roger Somé, professeur en ethnologie, Gaëlle Weiss, docteure en ethnologie et des étudiants du master muséologie : patrimoines immatériels et collections