Institut d'ethnologie
Université de Strasbourg
Accueil
Vous êtes ici :  Ethnologie   >   Formations   >   Enseignants   >   Statutaires   >   Salomé Deboos

Salomé Deboos

Maître de conférences

ContactSalomé Deboos

Faculté des Sciences Sociales
Université de Strasbourg
22 rue René Descartes
67084 Strasbourg cedex

Bâtiment Le Patio
Bureau 5317

Tél : +33 (0)3 68 85 63 71

Courriel : deboos@unistra.fr

Page personnelle

Membre du Laboratoire Sage (UMR 7363)

 

Responsabilités administratives

  • Directrice de l'Institut d'Ethnologie
  • Membre élu au CNU section 20 (Ethnologie, préhistoire, anthropologie biologique)
  • Responsable de la licence d'ethnologie en Enseignement à Distance
  • Correspondant Relations Internationales Hors Europe (CoRI) pour la Faculté des Sciences Sociales
  • Enseignant référent pour les McF nouvellement nommés à la faculté des sciences sociales

Séminaires de recherche

Séminaire « Déconstruire son vécu pour mieux construire sa pensée scientifique »

Dans nombre de discipline, l’étudiant/e, le/ la chercheur(e)  jeune ou confirmé(e), en ethnologie et anthropologie sociale et culturelle, en sismologie, glaciologie... doit effectuer des recherches sur des terrains divers, ces recherches de terrains s’étalant souvent sur plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Or, nos formations universitaires nous apprennent comment "organiser" une recherche sur le terrain, au plan méthodologique, ou quelles sont les questions éthiques pouvant être rencontrées, ou ce que l’on doit noter, annoter…

Mais que ce soit sur place ou au retour, nous sommes, chercheurs et étudiants, démunis pour tout ce qui touche l'expérience sensorielle et/ou « affective » de la relation humaine qui nous permet de construire une confiance nécessaire et suffisante pour effectuer nos recherches de terrain. A l'extrême, ces vécus difficiles peuvent également l'amener à éprouver une certaine anxiété à retourner sur le terrain.

Inspirée des travaux de V.Turner (notament relatifs aux « social drama »), J.Okely (Anthropological practice, fieldwork and ethnographic method) Sarah Pink (Doing sensory ethnography) et R. Schechner & S. Brady (Performance Studies : an introduction), 2 journées (9h – 15h30) d'atelier (Vendredi 2 Mars 2018 et Vendredi 27 Avril 2018) sont organisée afin d'aider les collègues et étudiants à déconstruireet réfléchir sur des vécus où l'affectif, parfois trop engagé, amène des difficultés de prise de recul nécessaire pour une théorisation de son terrain.

Chaque journée aura une thématique particulière qui sera précisée ultérieurement.

L'idée de ces ateliers est non de parler, mais de mimer, construire des tableaux muets permettant de mettre en scène ou de rejouer des moments clés, vécus comme difficiles (ou traumatisants) par l'étudiant ou le chercheur, et le questionnant.  Pour aider dans ce travail, une professionnelle a accepté d’intervenir : Emilie Guillemette (professeure de danse contemporaine et  de chorégraphie au conservatoire de danse de Rouen).

 

Séminaire « Penser l’habitat d’ici et d’ailleurs »

Alors que les politiques publiques se préoccupent des émissions de gaz à effets de serre et des pollutions dues à l’activité humaine croissante dans un monde de plus en plus peuplé, les milieux associatifs et les initiatives locales expriment leurs volonté de retour vers une plus grande adéquation entre la construction, les techniques du bâtiment et l’environnement de l’habitat.

Ainsi, ce séminaire de recherche a pour objectif de croiser trois regards différents sur le sens d’ “habiter”, d’ “habitat” et d’ “habitation”.

Le mouvement de création architecturale répond-il à l’expression d’une vision visionnaire ou pas d’un lieu ou d’une fonction de la construction? Cette construction doit-elle se “fondre” ou se “confondre” dans son environnement ou doit-elle être un positionnement visible d’une confrontation ou d’un défi face à l’environnement où il s’enracine? Une commande étatique se doit-elle d’être novatrice dans les matériaux, un défi de technicité ou bien une expression d’un acquis et une mise en abîme de l’épaisseur historique d’une société? La Nature doit-elle être enfermée ou structurante (murs végétal) ou structurée (jardins suspendus)?...

Autant de questions qui aujourd’hui n’ont de réponses que partielles et amènent anthropologues, designers et architectes à penser l’espace en résonance.

À l’initiative des laboratoires DynamE (UMR 7367) et SAGE (UMR 7363), ainsi que de l’Institut d’Ethnologie (Unistra), nous vous proposons une réflexion scientifique autour de la thématique “Penser l’habitat d’ici et d’ailleurs”.

Les séminaires de recherche auront lieu les vendredis matin de 10h à 12h, Campus de l’Esplanade, Université de Strasbourg, suivant le calendrier ci-dessous: 10 Novembre 2017, 8 Décembre 2017, 2 Février 2018, 16 Mars 2018, 6 Avril 2018, 11 Mai 2018

Axes de Recherche

Ma quête de compréhension des dynamiques propres à l’évolution de l’identité communautaire d’un groupement d’individus s’inscrit dans une perspective anthropologique où la démarche scientifique est basée sur l’étude fine de terrain en langue vernaculaire et la mise en perspective des résultats de mes recherches avec l’histoire et l’actualité de l’ensemble de la région.

Rappelons que les Zanskarpas, malgré des conditions climatiques extrêmes et la difficulté d’accès de la vallée, ont toujours pris part aux commerces régionaux (caravanes de sel le long de la route de la soie, commerce de bovins et caprins…). Nombre d’études archéologiques (HP Francfort, D. Klodzinski, G. Mascle), historiques (J Rizvi, Franke A.H., J. Bray…) montrent l’importance des mouvements migratoires dans cette partie du monde. Pourtant peu d’études (Crook J, 1994) font état des mouvements de migration saisonnière des Zanskarpas. Souvent, est mentionnée par les Zanskarpas et les études scientifiques leur participations aux échanges régionaux, ces échanges ayant lieu aux cols délimitant le Zanskar (Deboos S., « Des montagnes pour vivre, des cols pour échanger : quel avenir pour les Zanskarpas », Université de Sherbrooke, Canada).

Ainsi, en quoi l’expérience d’expatriation de ces dernières décennies d’une partie de la communauté des Zanskarpas amène-t-elle une transformation radicale de ces mouvements et échanges, et des éléments constitutifs de la définition de l’identité de l’ensemble de la communauté au Zanskar ? On remarque d’abord que les migrations récentes empruntent des voies nouvelles. Mon objet d’étude est davantage la compréhension des dynamiques et mécanismes propres aux transformations de l’identité communautaire résultant d’un mouvement  externe et interne à la communauté, plutôt que celle provoquée par l’acceptation d’éléments et de personnes extérieurs à la communauté.

Cette problématique de travail est la base de nouvelles investigations et de recueils de témoignages en langue vernaculaire de personnes de générations différentes de la vallée du Zanskar.

Mon projet de recherche tend donc à explorer les rapports changeants que les Zanskarpas ont à la localité et au territoire. En effet, dans quelle mesure les expériences migratoires des habitants du Zanskar, devant se rendre dans d’autres espaces de l’Etat indien, amènent-elles des glissements dans la manière dont les Zanskarpas  se positionnent par rapport à leur localité de naissance ?

Ainsi, c’est dans le cadre de l’Axe consacré aux dynamiques spatiales et aux notions de territorialités que mon projet s’inscrit. Le volet consacré à une approche anthropologique et sociologique apportant une attention particulière aux mutations et aux pratiques socioculturelles, offre un cadre idéal pour poursuivre ma réflexion scientifique dans un cadre interdisciplinaire. Je développerai une réflexion sur les transformations les plus récentes observées au Zanskar.

Ce paysage désertique aux caractéristiques écologiques particulières est régit par un droit foncier strict depuis 1947 (année de la partition entre l’Inde et le Pakistan). Seuls les Zanskarpas, natifs du Zanskar et pouvant prouver à l’administration leur origine, sont autorisés à établir un commerce au Zanskar et à acheter des terrains. Ainsi, ces personnes répertoriées « scheduled tribe Boto » sont courtisées par les organisations caritatives européennes, par les acteurs du secteur privé (du tertiaire et de l’industrie) afin de pouvoir acquérir des parcelles pour poursuivre leurs expérimentations et enrichissement (tests d’engrais, de semences OGM…).

En effet, ce territoire est à la fois convoité par les agences de tourisme indien et européen qui drainent tout les ans davantage de trekkeurs et de pèlerins, et est devenu un lieu d’expérimentation et d’études en glaciologie et en sciences de l’environnement. De plus, les industries agroalimentaires, dans le cadre de l’élargissement de leurs parts de marché, sont de plus en plus nombreuses à promouvoir des mini-serres au Zanskar. Ces mêmes industries donnent gratuitement dans un premier temps, puis vendent très chèrement des engrais et semences OGM aux paysans Zanskarpas en leur promettant de meilleurs rendements.

Publications

Livre en nom propre

2010      Être musulman au Zanskar, Himalaya indien, Editions Universitaires Européennes, Saarbrücken, ISBN 978-613-1-52976-4, 236 pages, 60 figures et photos, 15 tableaux, Index des termes en langue vernaculaire utilisés.

Chapitres d’ouvrage en nom propre

2014      “Constructions et négociations identitaires face aux fondamentalismes religieux: le cas des Zanskarpas, Himalaya indien” in Myriam Klinger et Sébastien Schehr (eds): Les dynamiques sociales et leurs conflits: mobilisations, régulations, représentations, coll. Sociétés Religions Politiques, N°26, éd. Université de Savoie, Chambéry, pages 119-132

2012      “Tourism promote the folkarisation process. The case of Kargil and Zanskar festival” in F.Duhart, D.Dias Benavides (eds): Cuerpos y Folklore(s):Herencias, construcciones y performencias, R&F, Lima, pages 170-181

2012      “Consequences of Road Construction in Padum, Zanskar Valley, Nothern India” in Laine, N., Subba, T.B. (eds): Nature, Environment and Society: Conservation, Governance and Transformation of Nature in India. Delhi : Orient Blackswan, pages 211-220 

2010      Vivre ensemble dans un contexte pluriconfessionnel, fiction ou réalité? Le cas des Bouddhistes et Musulmans au Zanskar”. In: Myriam Klinger & Sebastien Schehr (eds): Lectures du conflit, concepts, méthodes, terrains. Strasbourg, Neotheque, pages 77-94

2010      Quelle place pour l’anthropologie dans la compréhension des instances d’arbitrage dans une communauté pluriconfessionnelle?” In : Jacques Hamel (ed) : L’analyse qualitative interdisciplinaire, définitions et réflexions, Paris, L’Harmattan,  pages 111-140

Articles dans revue à Comité de Lecture scientifique en nom propre

2017      “Traditional and modern crossing process exchange in a Buddhist–Muslim society, Case studied: the Zangskar valley in the great Indian Himalayas” In special Issue “Religious diversity in Asia” Edited by Lionel Obadia, Approaching Religion, Vol. 7, No. 1, April 2017, Finlande, pages 32-45

2017      «  ‘Pene (r)tsogpo’ (L’argent [roupies] c’est sale). Approche anthropologique de la monnaie. Le cas de la Vallée du Zanskar, Himalaya indien. » In « la Monnaie en Relation » coordonné par Sophie Laligant et Géraldine Le Roux, cArgo - Revue internationale d’anthropologie culturelle&sociale, n°5, Paris, pages 47-66

2015      « Archéologie, Anthropologie sociale et culturelle et ethnologie, deux disciplines en résonance » In « Entre douleurs et souffrances », Revue des Sciences Sociales, n° 53, Strasbourg, pages 176-183

2015      “The Dalai Lama’s Visits to Zangskar in 1980, 1988 and 2009. Reflections on Social and Economic Change”, Tibet Journal 40, No. 2. Special issue on “Ladakh, Historical Perspectives and Social Change”. Edited by John Bray, Petra Maurer and Andrea Butcher, New Dehli, India, pages 223-241

2013      “Religious fundamentalism in Zanskar, Indian Himalaya” In S.Deboos, J.Demenge and R.Gupta (eds), “Ladakh: Contempory Publics and Politics”, Himalaya, Vol.32, USA, pages 35-42

2012      Nommer sa mère Ama  ou  Maā ? Transformation de l’usage des termes de parenté – Redéfinition des rapports à l’espace et effets de frontière - Cas du Zanskar, Himalaya indien” In « Frontières », Revue des Sciences Sociales n° 48, Strasbourg, pages 86-93

2011      “Anthropologie, sociologie: deux éclairages différents dans la compréhension des instances d’arbitrage pluriconfessionnelles.”, Revue des Sciences Sociales N°46, Strasbourg, Automne 2011 (18 pages)

Articles sur site internet:

2014      “Devenir mère au Zanskar” sur le site Couleurs indiennes, http://www.couleur-indienne.net/Devenir-mere-au-Zanskar-Himalaya-Indien_a464.html

2014      “Présentation sommaire du Zanskar” sur le site Couleurs indiennes, http://www.couleur-indienne.net/Presentation-sommaire-du-Zanskar_a463.html

À paraître

Chapitre d’ouvrage “Demo tene Sokpo, Beautiful and Awful in Zanskar.” In: Inês de Ornellas e Castro, Jean Borgatti, Francis Moulinat, Frédéric Duhart (eds), Theorizing the Body: Essays on the Beautiful and the Ugly. Paris: L’Harmattan, (11 pages)

Search & Find
Du 13 novembre 2017 au 26 novembre 2017
Paris

Qu’est ce que le Festival International Jean Rouch ? Depuis 1982, à Paris, au musée de l’Homme,...[En savoir plus]

Du 6 octobre 2017 au 15 décembre 2017
Strasbourg

« Sociétés et êtres d'exception » : Approche interdisciplinaire et de sciences participatives...[En savoir plus]

Du 23 novembre 2017 au 25 novembre 2017
Amphithéâtre Alain Beretz, Nouveau Patio, Strasbourg

Conference Programme Anthropologists must always deal with the tension between a science-oriented...[En savoir plus]

Le 20 novembre 2017
De 09h00 à 11h00
Strasbourg, Salle 3204, Le Patio

Entrée Libre et gratuite   Abstract/ Résumé: Puer tea was produced in Yunnan, consumed mainly in...[En savoir plus]

Le 20 novembre 2017
De 14h00 à 16h00
Strasbourg, Salle 5313, Bâtiment le Patio,

Ouvert à tous Entrée gratuite   Abstract/ Résumé: In his creative critique of industrial...[En savoir plus]

Le 22 novembre 2017
De 09h00 à 13h00
Strasbourg, salle des conférences de la MISHA

Nous vous invitons à assister à une journée pilote ce mercredi 22 novembre de 9h à 13h, à la salle...[En savoir plus]

nov. 2 2017

La bourse "Louise Beyrand - Olivier Toussaint" est une bourse de recherche doctorale visant à encourager et à...

nov. 2 2017

Sous la peau de l'ours. L’humanité et les ursidés  : approche interdisciplinaire Karen Hoffmann-Schickel,...

sept. 16 2017

Anthropologie et philosophie du sensible par Roger Somé                                                  ...

mai 21 2017

Rencontre autour de l’ouvrage D’un monde à l’autre d’Agnès Clerc-Renaud et du n°9 de la revue...

févr. 9 2017

MONNERIE Denis 2016 Oceania and the regional relations paradigm:contrasting regional networks and beyond....

janv. 17 2017

Parution du numéro thématique coordonné par Agnès Clerc-Renaud et Cécile Leguy des Cahiers de littérature...

janv. 16 2017

parution du livre d'Agnès Clerc-Renaud : D'un monde à l'autre : fragments d'une cosmologie brésilienne....

déc. 9 2016

« Comprendre l’homme préhistorique, penser l’homme » par Christophe Lemardelé, mardi 6 déc. 201