Institut d'ethnologie
Université de Strasbourg
Accueil
Vous êtes ici :  Ethnologie   >   Agenda : Journée d’étude "Amérique Latine : Ethnographie et débats autour des droits des peuples autochtones"

Journée d’étude "Amérique Latine : Ethnographie et débats autour des droits des peuples autochtones"

Le 20 avril 2018
De 09h30 à 16h30
Strasbourg, salle de la table ronde de la MISHA

Nous avons le plaisir de vous inviter à la Journée d’étude "Amérique Latine : Ethnographie et débats autour des droits des peuples autochtones" qui aura lieu le 20 avril 2018 à la Salle de la Table Ronde de la Misha de 9h30 à 16h30.


Programme

 

La Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones a été́ adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU en septembre 2007 à la majorité de 143 voix contre 4 (États-Unis, Canada, Australie et Nouvelle- Zélande).

La Déclaration affirme notamment que les peuples autochtones ont le droit à l'autodétermination interne et qu'en vertu de ce droit ils déterminent librement leur statut politique et recherchent librement leur développement économique, social et culturel. Elle dispose que les peuples autochtones ne peuvent être expulsés de leur terre. Qu'ils ont droit aux ressources naturelles situées sur leur terre. La Déclaration devient la référence de l'Organisation des Nations Unies pour le respect des droits des peuples indigènes ; elle permet d'évaluer l'attitude des États envers les peuples indigènes, mais n'est pas dotée d'effet contraignant en droit international. Il s'agit de Soft law.

En effet, cette adoption de la déclaration des droits des peuples autochtone fut le fruit de nombreuses tractations et discussions, notamment du fait de certains États peu disposés à la reconnaissance de ces peuples et encore moins à leurs droits notamment en matière territoriale. La reconnaissance des peuples autochtones en Amérique Latine est donc le résultat de nombreuses luttes indigènes : les États latino-américains ont vécu de manières différentes ces luttes au travers de mouvements « indigenas » en espagnol ou « indigenístas » en portugais.

Et aujourd’hui, la Déclaration des droits pour les peuples autochtones de l’ONU (2007) concerne non seulement ces populations latino-américaines, mais plus largement les minorités ethniques et culturelles de la planète en leur reconnaissant, quel que soit leur rattachement étatique, le droit au respect des usages et coutume qui leurs sont propres. Comme le souligne Isabelle Schulte-Tenckhoff, la question des groupes autochtones est complexe et est en lien avec la mondialisation. « D’un côté, les peuples autochtones sont les premières victimes de la mondialisation de l’économie et du style marchand, les territoires les plus reculés, souvent riches en matières premières, étant devenue la cible privilégiée des grandes compagnies transnationales. » (Schulte-Tenckhoff 1997/p.193).

Aussi, cette journée « Amérique Latine : ethnographie et débats autour des droits des peuples autochtones » se veut être un espace pour que les chercheurs de discipline scientifique différentes partagent leurs réflexions de manière comparative autour du contexte latino-américain. Dans le cadre de ces conférences seront analysés et discutés la perception : Du changement climatique, des politiques et pratiques industrielles extractives en lien avec l’exploitation des sols et sous-sols et des processus de lois établis sur le continent (notamment au Pérou et en Colombie).

Les interventions porteront une attention particulière sur les processus de transformation dans la manière dont les peuples autochtones ont de rendre compte de leur cosmogonie et de leur rapport au territoire, ainsi que sur les processus de résistance à l’œuvre dans ces communautés autochtones. Les intervenant de la journée seront : 

Aline Hémond : Anthropologue
 EA 4287 "Habiter le monde"/ Université de Picardie-Jules Verne Département de Sociologie, Ethnologie, Démographie. 

Sarah Quilleré : Anthropologue Université de Toulouse 

Geremia Cometti : MCF en ethnologie Facultés des sciences sociales ; Laboratoire DynamE (UMR 7367), Université de Strasbourg.

Sandra Carolina Sua : Doctorante SAGE. Université de Strasbourg

Romain Denimal : Étudiant M1 Anthropologie Sociale et Culturelle. Université de Strasbourg.

La journée sera suivie d'une visite guidée au Jardin Botanique de Strasbourg de 17h 30 à 18h30

Info publiée le : 3 avril 2018
Search & Find
Du 8 juin 2018 au 8 juillet 2018
Strasbourg, Musée Zoologique, 29 Boulevard de la Victoire

  Exposition crée par les étudiants du Master 2 Muséologie de l'université de Strasbourg du 8...[En savoir plus]

juin 21 2018

  FRANCE CULTURE - Émission « Culture Monde » produite par Florian Delorme  Asie du Sud-Est : le nouveau...

juin 11 2018

Vient de paraître / juin 2018   Moussons. Recherche en sciences humaines sur l’Asie du Sud-Est, n. 31...

déc. 2 2017

Le vendredi 27 octobre 2017, la Bourse Doctorale Louise Beyrand et Olivier Toussaint a été remise au tout...

nov. 2 2017

La bourse "Louise Beyrand - Olivier Toussaint" est une bourse de recherche doctorale visant à encourager et à...

nov. 2 2017

Sous la peau de l'ours. L’humanité et les ursidés  : approche interdisciplinaire Karen Hoffmann-Schickel,...

sept. 16 2017

Anthropologie et philosophie du sensible par Roger Somé                                                  ...

mai 21 2017

Rencontre autour de l’ouvrage D’un monde à l’autre d’Agnès Clerc-Renaud et du n°9 de la revue...

févr. 9 2017

MONNERIE Denis 2016 Oceania and the regional relations paradigm:contrasting regional networks and beyond....