Institut d'ethnologie
Université de Strasbourg
Accueil
Vous êtes ici :  Ethnologie   >   Actualités : Conférence "Tresser avec des filets-fantômes. Initiative écologique et affirmation identitaire dans le nord autochtone australien" de Géraldine Le Roux

Conférence "Tresser avec des filets-fantômes. Initiative écologique et affirmation identitaire dans le nord autochtone australien" de Géraldine Le Roux

Le 7 décembre 2017
De 17h00 à 19h00
Strasbourg, Le Patio, Salle 5320

L'Institut d'Ethnologie vous invite à :


Tresser avec des filets-fantômes. Initiative écologique et affirmation identitaire dans le nord autochtone australien


Géraldine LE ROUX
Maître de conférences en Ethnologie, Université de Bretagne occidentale
Centre de Recherche sur la Bretagne et le monde Celtique (CRBC)
Chercheure associée au College of Arts, Science and Education, James Cook University

Le 7 décembre 2017
17h - 19h
Le Patio, 5320


Cette communication portera sur le recyclage artistique des filets-fantômes ou ghost nets, une importante source de pollution marine (Wilcox et al, 2014) et un problème global (OSPAR, 2009), ici abordé à travers les discours et les pratiques créatives d'artistes travaillant sur les îles du détroit de Torres, situées entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l'Australie, non loin de la Grande barrière de corail.

Alors que l'océan Pacifique est représenté dans les journaux de bord des premiers explorateurs européens comme une vaste étendue d'eau terrifiante, la création artistique océanienne rend compte d'une relation plus intimiste. L'océan est dépeint comme un espace peuplé d'entités humaines et non-humaines, une "mer d'îles" (Hau'Ofa, 1996) qui fournit quantité de ressources. Sous l'influence de GhostNets Australia – un réseau associatif qui a mis en place depuis 2004 des collaborations entre scientifiques, rangers (éco-gardes autochtones), activistes environnementaux et artistes pour documenter l'origine et le flux des ghost nets (des filets de pêche perdus en mer) et encourager leur recyclage (Butler & al, 2013; Le Roux, 2016) – les populations autochtones du nord de l'Australie ramassent en plus des traditionnelles noix de coco, graines de sago et bois flottés des filets de pêche.
L'analyse de l'installation Solwata, créée pour la 20ème Biennale de Sydney, rendra compte non seulement des caractéristiques formelle de ce bas-relief réalisé à partir de filets de pêche et de cordes recyclés mais aussi des protocoles culturels (Janke, 2015) suivis par les artistes. Nous découvrirons comment un récit corallien est pensé comme un "jardin" (E. Savage) dans lequel le visiteur doit pénétrer en conscience, respectant les entités surnaturelles qui l'habitent.


Nous conclurons en soulignant que bien que les Erubiens sont de plus en plus sollicités pour illustrer des campagnes de protection de l'environnement, leur rapport au filet de pêche ne peut pas être généralisé à la problématique du "zéro déchet", la consommation de nourriture industrielle augmentant sans que les habitants n'y voient, semble-t-il, un problème écologique. Nous éviterons donc de tomber dans le biais de l' "existentialisme écologique" (Bird Rose in Daw, 2012) pour reconnaitre au contraire l'agentivité des populations autochtones et le caractère opportuniste de ce mouvement artistique qui permet aux créateurs d'obtenir des matériaux gratuitement et de bénéficier d'une couverture médiatique sans précédent, ce qui confère une visibilité à l'Ailan Kastom, la coutume des îles du détroit de Torres, longtemps restée dans l'ombre de la culture aborigène du continent australien.


A l'heure où l'on parle de plus en plus de la « gestion communautaire des ressources marines » (Fache, 2013), l'analyse ethnographique d'une production artistique développée sur une petite île du Pacifique permettra d'interroger la symbolique des discours et des pratiques relatifs à la mer et aux biens qui y circulent.

Bibliographie succincte thématique :
2016a “Transforming Representations of Marine Pollution. For a New Understanding of the Artistic Qualities and Social Values of Ghost Nets”, Visual Creativity and Narrative Research in and on Oceania, Castro-Koshy & Le Roux (eds.), Anthrovision 4(1), 2016
2016b « Vingt milles filets autour de la mer », "Twenty thousand nets under the sea", in L’art des
ghostnets, catalogue d’exposition, bilingue, Paris : Arts d’Australie-S. Jacob Edition.

Commissariat d'exposition thématique:
2016 Ghostnets. Des filets fantômes, un art et des hommes, double-exposition (photographique et pédagogique, exposition itinérante (Océanopolis, Brest; Caraïbes; etc.). Réalisée avec les étudiants du M2Pro "Gestion de projets en tourisme culturel".

Crocodile, matériaux divers (filets de pêche, flotteurs et bambou), 2012, © Le Roux

Info publiée le : 28 novembre 2017
Search & Find
déc. 2 2017

Le vendredi 27 octobre 2017, la Bourse Doctorale Louise Beyrand et Olivier Toussaint a été remise au tout...

nov. 2 2017

La bourse "Louise Beyrand - Olivier Toussaint" est une bourse de recherche doctorale visant à encourager et à...

nov. 2 2017

Sous la peau de l'ours. L’humanité et les ursidés  : approche interdisciplinaire Karen Hoffmann-Schickel,...

sept. 16 2017

Anthropologie et philosophie du sensible par Roger Somé                                                  ...

mai 21 2017

Rencontre autour de l’ouvrage D’un monde à l’autre d’Agnès Clerc-Renaud et du n°9 de la revue...

févr. 9 2017

MONNERIE Denis 2016 Oceania and the regional relations paradigm:contrasting regional networks and beyond....

janv. 17 2017

Parution du numéro thématique coordonné par Agnès Clerc-Renaud et Cécile Leguy des Cahiers de littérature...

janv. 16 2017

parution du livre d'Agnès Clerc-Renaud : D'un monde à l'autre : fragments d'une cosmologie brésilienne....