Institut d'ethnologie
Université de Strasbourg
Accueil
Vous êtes ici :  Ethnologie   >   Accueil   >   Ethnopédia   >   C   >   Chasseur-cueilleur

Chasseur-cueilleur

Le terme chasseur-cueilleur désigne généralement des peuples vivant des produits de la chasse, de la cueillette, de la pêche, du ramassage, de la collecte. Le dénominateur commun à toutes ces activités est l’économie de subsistance. En effet, dans le cas des chasseurs-cueilleurs, l’ensemble des ressources prélevées sur la nature ne subit aucune modification par l'homme. Ainsi, ces peuples s’opposent fondamentalement aux agriculteurs et aux pasteurs qui cherchent à domestiquer les ressources naturelles de leur environnement et les transforment. De ce fait, les chasseurs-cueilleurs s’écartent de toute domestication.
Pour bien mettre en exergue la césure entre chasseur-cueilleur et agro-pasteur, G. V. Childe développe dans les années 1920 l’expression de « révolution néolithique » : selon lui le changement du mode économique des chasseurs-cueilleurs (propre au paléolithique) vers celui des agro-pasteurs (spécifique au néolithique) peut être comparé à celui de la Révolution Industrielle.
Sur cette question des chasseurs-cueilleurs, l’anthropologie va évoluer dans les années 1930 avec les travaux de J. H. Steward qui intègre la notion de « bande » (issue de l’anthropologie américaine), puis de « horde », développée par A. R. Radcliffe-Brown. Après les années 1950, les études des sociétés de chasseurs-cueilleurs - comme celles de Californie, du Sud-Est sibérien ou encore du Nord du Japon - vont contribuer à améliorer la compréhension de leur économie. En effet, on peut observer dans ces sociétés une structure économique fondée sur le stockage des ressources saisonnières. Ainsi, dans ce type de société relevant des chasseurs-cueilleurs, c’est le stockage et non l’agriculture qui aitorise la sédentarisation du groupe, mais également de possibles inégalités d’ordre économique entre les individus.
Il est donc ainsi possible de distinguer d’une part les sociétés de chasseurs-cueilleurs basées sur une économie de stockage et où l’on observe une certaine sédentarisation et, d’autre part, les sociétés basées sur le nomadisme et l’égalitarisme (comme celle des Aborigènes d'Australie, par exemple).


Pistes bibliographiques :

BICCHIERI M. G. (éd.), Hunters and gatherers today. A socioeconomic study of eleven such cultures in the Twentieth Century, New York, 1972.
LEACOCK E., LEE R. B. (eds), Politics and hitory in the band societies, Cambridge, Paris, 1982.
LEE R. B., The !Kung San, Cambridge, 1979.
LEE R. B., DE VORE I. (eds), Man the hunter, Chicago, 1968.
SERVICE E. R., The hunters, Engelwood Cliffs, New Jersey, 1966.
STEWARD J. H., Theory of culture change, Urbana, 1955.
TESTART A., Les chasseurs-cueilleurs ou l’origines des inégalités, Paris, 1982.

Search & Find
Le 15 mai 2017
De 09h30 à 15h30
Salle de la Table Ronde - MISHA

Université de Strasbourg – U.F.R. des Sciences Sociales Laboratoire SAGE   Séminaire de...[En savoir plus]

févr. 9 2017

MONNERIE Denis 2016 Oceania and the regional relations paradigm:contrasting regional networks and beyond....

janv. 17 2017

Parution du numéro thématique coordonné par Agnès Clerc-Renaud et Cécile Leguy des Cahiers de littérature...

janv. 16 2017

parution du livre d'Agnès Clerc-Renaud : D'un monde à l'autre : fragments d'une cosmologie brésilienne....

déc. 9 2016

« Comprendre l’homme préhistorique, penser l’homme » par Christophe Lemardelé, mardi 6 déc. 201  

nov. 5 2016

La bourse doctorale Louise Beyrand - Olivier Toussaint est une bourse de recherche en anthropologie. D'un...

nov. 5 2016

Denis Monnerie 2016b What do Ceremonies Do? Ceremonial exchanges as operational processes elaborating...

déc. 15 2015

Madame, Monsieur, L'Association Française des Anthropologues (AFA) a le plaisir de vous annoncer que son...